Under det nationella seminariet i StandUp, organiserad av Paris Volley, simmare och olympisk mästare Yannick Agnel gick på scenen för en exceptionell intervju. Det är det inte padel, men du kommer att se att det är inspirera.

För att lyckas måste du verkligen slåss och ibland till och med offra en del av ditt liv för att se slutet. Många spelare från padel Fransmännen gick för att leva sin dröm i Spanien. En dröm, men också mycket arbete och ibland till och med en riktig satsning. De var bland de första utlänningarna (efter argentinerna) som började på World Padel Tour. Och för att vara konkurrenskraftig finns det inget val, du måste arbeta hårt. Bra gjort för dem.

Tack till 4EverSport, Livemotion et Offside för kvaliteten på innehåll och bilder.

Simmarnas kropp

« Il y a différentes tailles en fonction des nages. Les nageurs de brasse sont plus petits. De la même manière que Usain Bolt par exemple qui mesure presque 1m95, simmare växer från generation till generation. Plus tu as un bras imposant, plus tu transportes de l’eau, et plus tu vas vite. « 

« J’ai pris 10 kilos depuis la retraite sportive. En natation, ce qui est important c’est förhållandet mellan effekt och vikt. Il faut être comme les cyclistes : le plus léger possible et développer le plus de watts possibles dans l’eau. Pour 2m02, je faisais 86 kilos. »

« Je suis content de voir des volleyeurs de taille normale. Nous avons eu une génération de nageurs où on était tous aux alentours des 2 mètres. »

En mästares ödmjukhet

Le dubbel olympisk guldmedalj frågades om allmänhetens reaktion på hans framträdanden. Svaret är fantastiskt:

« Il y a un truc de dingue. Je n’ai pas l’impression que c’est moi sur les images. J’ai tellement grandit avec l’idée des JO comme quelque chose d’inaccessible. »

« C’est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un athlète d’arriver à inspirera de yngre generationerna. Je ne sais pas si j’ai conscience de l’impact que l’on a pu avoir. »

Utbildning är en investering, inte ett offer

« Pour moi, pendant 10 ans, une grâce matinée c’était se lever après 6h. Jag såg det inte som ett offer, det är dessutom ett mycket franskt sätt att se det. Jag såg det som en investering. Le fait de se lever et de vivre ça. Ce n’était pas tous les jours facile, mais je considérais que c’était un privilège de vivre ces moments là. On était très peu dans le monde à vivre ça. »

« C’était 7 jours sur 7 avec 6 à 8 heures d’entrainement par jour. Mais quand tu commences à vivre ce genre de moments (grandes victoires), tu es prêt à faire n’importe quoi pour en vivre d’autres. Att klättra på berget är ganska komplicerat, men det här är unika stunder. « 

Taktiska och mentala dispositioner för ett lopp

« J’ai préféré garder de l’énergie lors des phases de qualifications, et laisser « les meilleures lignes » aux adversaires. »

« Lorsque le journaliste pose la fameuse question « à quoi pensiez-vous pendant la course ? » et l’athlète se retrouve toujours sans savoir vraiment quoi répondre. Ce n’est pas qu’on pense à rien, c’est parce que on est dans un nästan meditativt tillstånd. Vi är så fokuserade på våra prövningar, och vi har redan upplevt det så mycket i träning, att den här gången har vi bara kul och lägger till den extra själen. 

« Lorsque l’on est dans la chambre d’appel, il y a des milliers de personnes qui tapent des pieds, et det ger intrycket av att vara gladiator. Det är en av de enda sakerna jag verkligen saknar.« 

amerikansk kultur

« La culture au bord du bassin. La première fois que je me suis entrainé avec celui qui était l’entraineur de Michael Phelps, je suis passé d’un milieu froid, à un cadre où il y avait la musique à fond et des mecs qui te crient « come on you can do it » lorsque tu es dans le bassin. »

« La où l’on voit les choses différemment aux États-Unis, c’est au niveau du contrat. En France, les nageurs sont rétribués par le club. La-bas, j’arrive on pose le contrat, et je commence à le lire : je vois « Yannick doit 50 000 dollars par an à Bob Bowman ». Donc je lui demande et il me dit: « l’entrainement, c’est un service que tu payes »

« Ça a donc 3 effets immédiats. Le premier c’est que tu n’es jamais en retard à l’entrainement, vu le prix de l’entrainement. Le deuxième, c’est que lui non plus il n’a jamais été en retard à l’entrainement. Et le troisième, c’est que ça crée une certaine distance dans la relation qu’on entretenait tous les deux. Ça nous a permis d’avoir une relation plus de travail. »

« En France, on a souvent des entraineurs qui nous suivent depuis qu’on est jeunes, et om du bryter detta förhållande känner du att du har avslutat din karriär. Il y a beaucoup moins cet effet de vieux couple. » 

Hans sportpensionering

Le nîmois drog sig tillbaka från sport 23, efter OS i Rio 2016.

« Il y a deux sortes de retraites dans le sport de haut niveau. Moi Jag var säker på att jag ville sluta, det var ett beslut. Je me suis dis, j’ai plus à faire en dehors du rôle d’athlète. Nous les nageurs, on se projette en olympiades, donc il fallait se projeter pour 4 ans supplémentaires. Pour être honnête, je suis content de ne pas l’avoir fait lorsque je vois la situation actuelle. Je pense que ce doit être très dur pour les sportifs, en particulier pour ceux qui doivent repousser leur retraite. »

« La deuxième catégorie d’athlètes, ce sont ceux qui sont obligés de s’arrêter pour diverses raisons, souvent des blessures. Ils ont pendant des années cette petite voix qui leur dit « si je ne m’étais pas blessé… ». Et ça c’est vachement difficile. Maintenant, j’habite à Paris, j’ai fait l’université Dauphine, et je me sens bien. »

E-sport

Yannick Agnel har blivit sportchef för en e-sportklubb.

« L’idée c’était d’associer le meilleur de l’expertise du sport à l’e-sport, et d’encadrer ces joueurs comme de véritables athlètes de haut-niveau. Je ne suis pas un expert dans le monde du jeux vidéo, mais par contre vi ramar in alla detaljer som skiljer föreställningen : préparation physique, suivi nutritionnel, médical, psychologique, sur la récupération… »

« Känslorna är exakt samma som i sport. Je pense qu’elle est même décuplée. Je ne gère pas la performance, car ce sont eux qui sont en compétition, donc je stresse beaucoup plus. Je ne pourrai jamais faire entraineur de haut-niveau, car je mourrai d’une crise cardiaque. Je préfère être en maitrise. »

Karriärhantering

« Les échecs ne sont jamais évidents, mais c’est là que l’on apprend le plus. En ce qui concerne le monde de la nuit. Lorsque vous êtes jeunes et que vous avez des corps d’Aphrodite ou d’Adonis, et que vous êtes mis sous pression avec seulement quelques moments dans l’année pour faire la fête, et bien vous y allez à fond. Moi ça n’a jamais été particulièrement mon univers. »

« Ce qui a été le plus difficile ça a été de retrouver du sens lorsque j’ai arrêté ma carrière. De trouver ce que au fond de moi j’avais envie de donner au gens. En tant que sportifs, on est des passeurs d’émotion, aujourd’hui j’ai envie d’être un passeur de sens. 

« On parle souvent de management. Ce qui marche bien, en cette époque digitalisée, c’est d’aller manager avec les pieds. Ce que vous envoyez par email, si vous pouvez ta sig tid att berätta för personen visuellt och verkligen utbyta något på en emotionell nivå, det är viktigt, faites le. »

Yannick Agnel är mycket mer än den simmare han en gång var. Hans djupa tankar är väldigt inspirerande och kan tillämpas på världens padel, och till livet bredare.